ART UNE MODE EN DEVENIR DE COMPRÉHENSION

L’art exprime la plus haute conscience que l’homme a de lui-même et de sa destinée. Il renouvelle la vision que nous avons de notre monde. L’art ne concerne pas seulement les artistes, mais tous les hommes, et il engage notre avenir dans la transformation de notre société. Autrefois, l’art constituait le bien commun d’un groupe de personnes au service duquel l’artiste mettait son génie créatif. Mais, aujourd’hui, l’art paraît appeler à exercer un pouvoir plus grand que jamais sur les individus et sur les masses. L’humain, qui dispose de loisirs grandissants et de moyens techniques pour communiquer (cinéma, radio, télévision etc…), met la culture à la disposition de chacun.

Le problème réside dans le décalage entre les productions des artistes qui luttent contre les clichés et la routine, et le moyen de se renouveler par des formes d’expression toujours plus techniques en repoussant les frontières de notre vie sociale.

L’art est souvent déformé par une commercialisation plus soucieuse d’exploiter certaines tendances, mais entre les visées des créateurs et un public pour qui, même les grandes œuvres du passé, ne sont pas toujours pleinement compréhensibles, celui-ci est dévoyé de plus en plus, et pourtant il semble ne pas déroger à la règle d’aider à changer notre monde.

En bref, le problème du rôle de l’art débouche sur celui de la culture et du sens que les hommes confèrent à leur existence. Il revêt donc aujourd’hui une importance capitale dans une société toujours plus encline à se noyer d’informations et où le ressenti et l’émotion tendent à disparaître dans une virtualisation de notre société.

Anonymode.